english
mer. 26 juin 23:48

Au moins cinq morts dans le crash d’un Antonov en RDC

Publié le 28/07/2018
Au moins cinq personnes sont mortes calcinées dans le crash et l'embrasement vendredi d'un petit avion de ligne de type Antonov 2 d'une compagnie locale en République démocratique du Congo à la frontière avec l'Angola, selon des sources officielles.

L'appareil de la compagnie Air Kasaï s'est écrasé après son décollage de la ville de Kamako, dans le sud de la RDC, alors qu'il devait relier Tshikapa 150 km plus au nord.

« L'avion est tombé en pleine brousse à 3 km de Kamako après avoir décollé en direction de Tshikapa. Seules deux personnes sont sorties, le pilote et un passager. Ils ne parlent pas. Nous avons déjà la liste de cinq personnes qui ont péri », a déclaré un responsable, l'administrateur adjoint du territoire Anacletus Muswa Kapinga Safia.

« Nous aurons le bilan définitif des morts quand la compagnie va nous produire le manifeste des passagers. C'est effroyable, les gens brûlent sous nos yeux », a-t-il ajouté. Ce crash est le deuxième en un mois au Kasaï. En juin dernier, un petit porteur affrété par le Programme alimentaire mondial (PAM) avait eu un accident au décollage à Kamonia faisant quelques blessés.

Le 30 septembre 2017 un avion militaire a crashé à Kinshasa non loin de l'aéroport international de Nd'jili, tuant tous les passagers se trouvant à bord. Selon des sources militaires, l'avion avait à son bord six Russes et six Congolais constituant trois membres de l'équipage ainsi que neuf convoyeurs. Aucun nombre de possibles civils qui voyagent dans des avions militaires sans être enregistrés n'a été avancé.

D'autres sources ont affirmé que l'avion, un Antonov 12, s'est écrasé dans le Kimpoko à une centaine de kilomètres du centre de Kinshasa, près d'un domaine agricole présidentiel avec cinq tonnes de bombes, des munitions et deux véhicules.

Des photos prises par des témoins sur place montrent la carcasse de l'avion méconnaissable, transformée en un amas de ferraille, et des «corps déchiquetés» éparpillés sur le site.

Un problème technique serait à la base de l'accident. Un responsable de l'armée congolaise a affirmé, sans vouloir être cité, que l'avion avait décollé avec neuf militaires: membres de l'équipage et des logisticiens. Selon la source, le pilote a tenté de faire demi-tour mais il n'a pas pu atteindre l'aéroport international de N'Djili, situé à quelques de kilomètre de lieu du crash.
MÉTÉO À KINSHASA
Température : 21°C
Clair
Humidité : 83%
Vent : N à 0km/h
Détail et prévisions




Log in
Contactez-nous
A propos  
2013-2019 Aeroport-Kinshasa.com.